Etude du cas Tomlinson

mai 13, 2009
Etude de cas

source:S.H. & S.P. / mai 2009

Wikipédia : Vers un nouveau média ?

mai 10, 2009

L’affaire Tomlinson est révélatrice des profondes mutations engendrées par l’émergence et le développement de nouvelles formes de médias. Au-delà des plateformes de partage de vidéo, des blogs ou des réseaux sociaux, Wikipédia est symptomatique d’une nouvelle façon de s’informer.

On connaissait l’encyclopédie participative en tant qu’outil de connaissance, mais sa fonction informationnelle – quasi journalistique – s’affirme au rythme des évènements qui font l’actualité.

Article Wikipédia sur le décès de Tomlinson

Article sur le décès de Tomlinson (source:Wikipédia)

Se pencher sur la genèse de l’article intitulé « Death of Ian Tomlinson » permet de mieux cerner les dynamiques de cette construction collective de l’information. Cette recherche est facilitée par la grande transparence du système Wikipédia. Toutes les versions successives ainsi que les discussions sont accessibles à tous. Lire la suite »

Les « citoyens journalistes » en danger…

mai 10, 2009

3000 caméras professionnelles couvraient la contre-manifestation. Mais aucune n’avait transmis les images de l’agression policière contre Ian Tomlinson. C’est un simple touriste qui les a prises. Or en France, il pourrait être condamné.

D’après Georges Moréas, du Monde, »Le simple fait de sortir votre téléphone portable pour filmer des violences vous rend complice de ces violences. C’est une loi de mars 2007 reprise dans le Code pénal (art. 222-33-3), qui dit : « est constitutif d’un acte de complicité des atteintes volontaires à l’intégrité de la personne (…) le fait d’enregistrer sciemment, par quelque moyen que ce soit, sur tout support que ce soit, des images relatives à la commission de ces infractions ».

Ainsi, il suffit de filmer ou de prendre en photo des violences pour être « légalement » complice de ces violences. Et si ces actes entraînent le décès de la victime, vous voilà présumé complice d’un meurtre. Et cela même si vous n’avez aucun lien avec les agresseurs. »

Selon le même article, les journalistes sont exclus de ce texte. Mais pas les simples citoyens qui utilisent des médias alternatifs par exemple.

Or, comme l’affaire Tomlinson le démontre, les images viennent autant des citoyens journalistes que des professionnels…. si ce n’est même plus.

Les causes du décès

mai 10, 2009

«Une autopsie a montré qu’il était mort de causes naturelles», a annoncé la police de la City, le quartier des affaires de Londres. «Il a subi une attaque cardiaque soudaine alors qu’il rentrait de son travail.»

Samedi 4 avril, tous les journaux du monde relayent l’information donnée par la police. Ian Tomlinson est donc mort de causes naturelles, n’ayant aucun lien avec la manifestation.

Aucun des journalistes, et leurs quelques 3’000 caméras, qui ont couvert la contre-manifestation du G8 ne s’oppose à cette version officielle.

Lire la suite »

Indymedia, au coeur de l’alter-mondialisme

mai 10, 2009

« Indymedia est un collectif regroupant des organisations de médias indépendants et des centaines de journalistes cherchant à offrir une couverture non marchande, de et à partir de la base. Son objectif est de produire démocratiquement des récits radicaux, exacts et passionnés sur la réalité. » (Indymedia)

Logo d'Indymedia

Logo d'Indymedia

Indymedia a été créé par des militants alter-mondialistes pour couvrir les contre-manifestations de Seattle en 1999. Depuis, le site est une référence dans la sphère anti-capitaliste.

« La tonalité des informations se situe à gauche voire à l’extrême gauche« . Le site s’est développé en dénoncant les violences policières en marge du G8 et il a gardé ce rôle de « Copswatch ». D’une manière générale, Indymedia se revendique d’un discours anti-sexiste, anti-fasciste et anti-capitaliste.

Depuis 1999, Indymedia s’est largement développé à travers le monde et aborde de nombreux sujets, des violations des droits de l’Homme aux abus du corporatisme.

L’histoire d’Indymedia en vidéo

Responsabilité éditoriale

Tout le monde peut publier un article sur Indymedia. Indymedia ne gère pas, à priori, les publications. « Les collectifs ne sont pas responsables des textes publiés sur chaque Indymedia, ceux-ci n’engageant que leurs auteurs. Lire la suite »

Témoins et témoignages : Le long chemin

mai 9, 2009

De nombreux journaux se sont faits les relaies de la version officielle, invalidée par la suite. (source:Evening Standard/Wikipédia)

« La police bombardée de briques en aidant un homme mourant ». C’est le titre donné par le Evening Standard à l’article publié au lendemain du décès de Ian Tomlinson. Loin d’être une exception, ce journal a largement repris la première version des faits, diffusée par la police londonienne. Le communiqué de Scotland Yard (aussi en vidéo) explique, en effet, comment les policiers ont dû déplacer la victime en réaction « aux nombreux projectiles – apparemment des bouteilles – lancés dans leur direction. »

Bien avant que des documents filmés ne contredisent cette version des faits, des témoins de la scène prennent la parole et s’opposent au récit officiel. Et c’est de la blogosphère altermondialiste que s’élèvent ces voix discordantes, Lire la suite »

De la toile au grand jour

mai 8, 2009

On les nomme « citoyens journalistes ». Ces internautes qui révèlent sur leur blog des affaires scandaleuses, ces simples péquins à l’origine de scoop. Ils font parfois de véritable buzz, et leurs révélations sont immédiatement reprises par les journaux. C’est le cas par exemple du scandale des frasques sexuelles du président Bill Clinton avec Monica Lewinsky, révélé par le blog Drudge Report. Pourtant, leur découverte n’émerge pas toujours au grand jour. Leurs scoops perdurent parfois dans les méandres du Web.

Pourquoi certaines affaires font-elles un tabac et sont reprises par les médias traditionnels ? Ce sont généralement des sujets qui touchent les gens. Elles répondent à plusieurs facteurs, selon C.Bertho-Lavenir, professeur d’histoire culturelle. Ce sont des affaires qui relatent, par exemple, une « injustice, moralement porteuse d’émotion », avec « un méchant ou un gentil clairement identifiable ».

L’histoire d’un bon père de famille, mort à quelques mètres de policiers armés de chiens féroces, lors d’une manifestation anti-mondialisation a de quoi provoquer un buzz.

Lire la suite »


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.